fr / en
Focus Métier

Les responsables de la communication financière

3 minutes de lecture

Le rôle du directeur de la communication financière

Aussi et souvent appelés Directeur des relations investisseurs ou Investor Relations Director, le Directeur de la communication financière est le trait d’union entre l’entreprise qu’il représente et ses acteurs internes (investisseurs, actionnaires, filiales…) et, les marchés financiers et acteurs externes (journalistes …) pour l’ensemble des informations économiques et financières relatives au groupe dont il dépend. Les nouvelles exigences réglementaires et la volatilité des marchés ont étendu ses prérogatives ces dernières années.

Son rôle est donc d’établir une stratégie de communication claire qui permet la synthèse et la vulgarisation des données économiques et financières d’une entreprise pour le « grand public », mais surtout ayant pour but de rassurer les marchés financiers et les actionnaires et d’assurer la cohérence et la conformité de l’ensemble des informations financières de l’entreprise.

Mais il a aussi un rôle en interne d’alimentation de la réflexion stratégique de la gouvernance, grâce au retour des marchés financiers et ainsi de correct « positionnement marché » de l’entreprise et de sa performance.

Rattachement du directeur de la communication financière

Le travail de fond du Directeur des relations investisseurs est une veille permanente sur de nombreux volets : suivi de la valorisation du titre en bourse, analyse des tendances des marchés financiers, analyse de la concurrence, assimilation des règlementations des instances financières, etc. Il est en charge de la diffusion des informations financières de l’entreprise à travers différents canaux et évènements :  roadshows (évènements regroupant les analystes et investisseurs), presse, réseaux sociaux, site internet… mais bien souvent il communique également sur des sujets plus larges de gouvernance.

Rattaché soit à la Direction financière soit à la Direction générale, le Directeur des Relations Investisseurs a un rôle stratégique et complexe. De nombreuses compétences sont nécessaires comme une maîtrise parfaite de l’anglais ainsi que des compétences fortes en analyse financière et en juridiction financière. Les soft skills sont également primordiaux : un excellent relationnel à savoir clarté, simplicité, rondeur, pédagogie et esprit de synthèse sont nécessaires afin de communiquer de manière la plus efficiente possible auprès des marchés et en interne pour faire remonter les messages des marchés financiers. Mais être également force de proposition auprès de la direction générale et disposer d’une bonne capacité à gérer la pression sont de mise.

communication financière

Y'a t-il un profil type de directeur de la communication financière ?

Naturellement, on retrouve des points communs de parcours académique et professionnel entre les différents Directeurs de la communication financière au sein du CAC 40.

A ce sujet, WIZTOPIC a publié en 2018 une étude intéressante qui a permis de relever les informations suivantes :

  • Côté formation, sans surprise, les cursus d’excellence sont majoritairement représentés : Sciences Po, HEC, ESSEC, Dauphine, La Sorbonne… ou des formations certifiées auprès de la SFAF (Société française des analystes financiers) ;

 

  • En terme de parcours professionnel, la plupart des profils sont expérimentés, dont un quart a une ancienneté d’au moins 10 ans dans l’entreprise concernée. La grande majorité est issue de fonctions financières, liées à l’analyse financière, l’audit, le Transaction Services, le M&A, le contrôle de gestion ou le contrôle financier… Un quart vient du métier d’analyste financier et un tiers évoluaient dans des fonctions financières, d’audit et de communication corporate. Quelques profils à la marge peuvent venir du juridique et de la compliance ;

 

  • Les parcours internationaux sont également de plus en plus valorisés et recherchés, puisque 30% des responsables des relations investisseurs ont une expérience professionnelle à l’étranger et 21% ont passé une partie de leur cursus académique hors de nos frontières. En effet, cette expertise permet d’être parfaitement en phase avec la culture cosmopolite des investisseurs venant du monde entier ainsi de maitriser les langues étrangères ;

 

  • On note enfin un turnover assez faible sur cette fonction puisque la durée moyenne à ce poste est d’environ 5 ans.

Si la fonction gagne en responsabilité et en outils au fil des ans, cela reste un marché de niche (qui représente environ 1.000 postes en France) où tous les interlocuteurs se connaissent et où il est difficile de se recycler. Généralement, seules certaines entreprises cotées sont concernées soit moins de 500 groupes en France.

 

Retrouvez tous nos articles & offres d'emploi sur LinkedIn

Merci de redimensionner votre écran pour accéder au site